fbpx
Informations

4 idées reçues sur le métier de Thérapeute !

Idée reçue numéro 1 : « Ce n’est pas un métier car on aide les autres ! »

On rentre immédiatement dans le vif du sujet avec une bonne grosse idée reçue qui a la dent dure : « Être thérapeute n’est pas vraiment un métier car on aide les autres ». J🔥e sens déjà les hurlements s’accumuler dans ma petite gorge enflammée. Être thérapeute est un métier. Un vrai. Un métier est une activité professionnelle déterminée qui nous permet de tirer des moyens d’existence. Donc cela implique d’assumer d’être rémunéré(e) pour son travail. Et c’est normal ! Sauf que de nombreux thérapeutes pensent, à tort, que les métiers en lien avec la relation d’aide ou – comme on le dit souvent – les métiers du cœur, sont suffisamment enrichissants par nature. Comme si les thérapeutes proposaient un service « bonté de cœur » ! Ohé , y’a quelqu’un là dedans ??? Réveillez-vous !!! Vous les payez avec votre cœur, vous, les factures ? Quand vous allez au Monoprix du coin ou que les impôts , vos propriétaires , vos banquiers, vous réclament le paiement de vos factures , vous répondez : « Je suis thérapeute je peux payer avec mon cœur ? ». Non mais allô !!!! Si vous voulez transmettre des techniques , partager des méthodes , donner de votre temps et ce gratuitement …et bien devenez bénévoles ! C’est simple non ? Et si cette idée reçue vient de vos clients. Je vous invite vivement à leur demander à combien ils estiment la valeur de leur corps, de leur esprit et de leur bien être. 0€ ? Permettez moi d’en douter . Ce qui nous amène à notre deuxième idée reçue …transition toute trouvée 🙌

Idée reçue numéro 2 : « Tout le monde peut devenir thérapeute ».

Comme si la formation ne comptait pas et que seule la Personnalité (bonne – bienveillante – remplie d’amour et en état permanent de sérénité évidemment) était suffisante. NOOOOOOOOOOOOON !!!! Vous iriez voir vous? un médecin , un avocat , un garagiste , une esthéticienne, un coiffeur, un traiteur, un restaurateur…SANS AUCUNE FORMATION ? Un professionnel qui compterait uniquement sur son amour du métier ou sa passion pour exercer ? Soyons raisonnables !!! La formation d’un praticien ou d’un thérapeute est ESSENTIELLE !!!! Alors bien sûr dans le paysage actuel, on trouve de tout …malheureusement ! La soif de business et l’appât du gain ont permis à certains – qui selon moi constituent malheureusement la majorité visible- de créer des écoles , des cursus , des formations qui ne sont que des morceaux tronqués , segmentes , pré digérés , de notions théoriques. En gros c’est du light extra light !!! Ensuite ces mêmes établissements conseillent de miser sur la pratique. La pratique de quoi au juste ? La répétition de mini protocoles censés s’adapter à tous les objectifs de nos clients ? Et quid de l’expérimentation? C’est difficile de se baser sur son expérience quand on ignore quoi expérimenter ou que cela ne fait pas partie des pré-requis de la dite formation. Dans le cadre de la Sophrologie (ma pratique ), je ne peux qu’ halluciner de voir la différence entre les écoles « Fast Food » de la thérapie et l’authentique « Cursus » de sophrologie. Pour avoir choisi ce genre de formation à mes débuts, je me considère encore en formation et ce grâce aux sophrologues formés, expérimentés, rencontrés sur mon chemin ..qui ont, eux,  étudié des années et expérimentés bien davantage ! J’ai eu , de plus, l’occasion de m’appliquer mes principes de sophrologie pour faire face à des épreuves aussi personnelles que difficiles. Et je peux vous dire, qu’entre la théorie et la pratique, il existe une différence majeure.  On ne devient pas médecin ou boulanger en se formant 2 jours dans la semaine, tous les 15 jours sur 4 mois. Cela me semble être du bon sens non ? J’ai eu la chance (et ‘envie) de faire de longues études dans d’autres domaines , et ce avec beaucoup de plaisir (autre sujet;). Et je ne peux que mesurer l’importance de l’apprentissage. Peu importe le domaine d’activités concerné, il faut des années pour appréhender réellement un domaine. Alors effectivement quand on voit que le marché est saturé de pseudo thérapeutes ou pseudo professionnels qui ignorent les bases du métier et qui pourrissent la discipline, il serait sans doute utile de faire un peu de ménage là dedans. Par ailleurs,  je pense que tout thérapeute doit déjà travailler sur lui et s’accompagner lui-même avant d’accompagner les autres. Ce qui bien évidemment nous amène au sujet de l’introspection. Tout un sujet qui mérite d’être développé…ultérieurement 😉

« Et non Madame , ce n’est pas sérieux de faire de la sophrologie dans un salon de beauté quand vous vous faites vernir vos petits orteils ! »

Idée reçue numéro 3 : « Un thérapeute est un exemple vivant de calme, sérénité, maîtrise de soi , voire de bonheur et de perfection ! »

Troisième idée reçue et pas la moindre: « Un thérapeute est un exemple vivant de calme, sérénité, maîtrise de soi , voire de bonheur et de perfection ». Et bien au risque de vous décevoir …NON ! Un thérapeute est un être humain avec ses qualités, ses défauts, ses défis, ses épreuves ..Mais dans le cadre de sa pratique de thérapeute, il se doit d’être professionnel. En effet il doit respecter les impératifs et les exigences de sa posture. Mais sachez que dans sa vie personnelle ,votre thérapeute aura à faire aux mêmes épreuves, impératifs ou impondérables que tout à chacun. Mais il aura – normalement – je dis bien normalement – les ressources pour y faire face et sera en ça une personnification, une incarnation même de sa pratique.

Idée reçue numéro 4 : « Un bon thérapeute permet des résultats rapides et même faciles. »

Quatrième et dernière idée reçue : « Un bon thérapeute permet des résultats rapides et même faciles. » Cela signifierait que la qualité d’un thérapeute se retrouverait dans la rapidité des résultats de ses clients.  Hummmm comment vous dire ? Pensez-vous que les thérapeutes ont une baguette magique cachée sous leur fauteuil ? Et abracadabra cher(e) client(e) …te voilà guéri(e) de tes souffrances – te voilà maître de tes émotions – te voilà centré(e) car désormais tes pensées , tes paroles , tes actions , tes désirs sont en parfaite harmonie ! 👏 Malheureusement NON. C’est vous et vous uniquement qui faites le job. Et oui ça refroidit ! Vous découvrir …faire les liens avec vos expériences de vie …ressentir en vous même…dans votre corps …prendre conscience de vos valeurs , vos ressources, vos désirs …Tout ça le thérapeute ne peut pas le faire à votre place. Il est seulement là pour vous guider , vous accompagner , vous transmettre des outils, techniques , méthodes…mais il aura fait le chemin lui aussi ..enfin normalement. Les thérapies brèves sont comme indiquées « brèves » . En tant que thérapeutes , nous fixons des objectifs atteignables et mesurables pour vous permettre d’évaluer votre progression. Et ce, dans le cadre d’un protocole comptant une date approximative de fin établie avec vous. Mais le thermomètre et la montre sont des éléments intiment liés à vous , à votre rythme , à votre chemin. Cela ne se devine réellement pas à mon sens. En tout cas, pas avec une précision mathématique. Prenez le temps avec vous-mêmes et laissez de la place aux surprises …aux bonnes surprises dans ces découvertes sur votre chemin.

 

En conclusion, n’allez pas consulter n’importe qui …ou vous risquez fortement de trouver que la thérapie c’est n’importe quoi !

💋
Myriam